site
Image de profil inconnu
JMP

Une faute professionnelle lourde…

Derniere edition le : 08/01/2015

 

 

 

 

Il y a eu le 11 septembre 2001… Il y aura le 7 Janvier 2015…

Toute proportion « comptable » gardée, le symbole est peut être encore plus fort.

 

Parce qu’hier, on ne s’est pas attaqué à un état, ni à une puissance. On s’est attaqué à une liberté simple et essentielle. On s’est attaqué à des hommes qui n’avaient comme arme que leur crayon et leur « grande gueule ».

 

Ce matin, j’essaie de prendre un maximum de recul par rapport à tout ce qui est dit ça et là. Je le fais modestement, depuis mon bureau, sans prétention aucune. Mais c’est dur. J’ai le même ressenti que le jour du 11 septembre 2001. Comme un poids dans ma poitrine. A la seule différence que s’y mêle un sentiment de colère froide et d’incompréhension. Pas de polémique, d’accord… Mais du bon sens, de la lucidité. On connaissait les deux monstres. L’un deux apparaissait même dans un reportage télévisé.

 

Alors expliquez-moi simplement comment ces deux individus n’étaient ni surveillés, ni placés sur écoute… Expliquez-moi simplement comment l’un deux, connu pour être membre de la filière dites des Buttes-Chaumont, était encore en liberté… Expliquez-moi comment on arrive aussi facilement à placer sur écoute des anciens Présidents pour de « futiles » histoires d’égo et de pouvoirs, et qu’on n’arrive pas à surveiller des terroristes affirmés et qui se revendiquent comme tel… Expliquez-moi pourquoi, messieurs les dirigeants politiques de tous bords, des choses si évidentes pour la plupart des français, vous semblent si complexes… Expliquez-moi tout simplement votre incompétence ou votre désintérêt total des citoyens, aveuglés que vous êtes par vos propres intérêts et par le pouvoir.

 

A mesure que les mots me viennent, ma colère grandit… Et mon langage en devient plus familier… On connaissait ces 2 mecs… On savait ce qu’ils pensaient… Ils ne débarquent pas de nulle part… Mais s’il y a des cinglés à enfermer d’ores et déjà, ce sont ceux-là ! C’est si compliqué à faire !

Il est si facile de se présenter le visage fermer à prôner l’union nationale lorsque le mal est fait. Il est si facile de demander à ses concitoyens de la retenue… Sommes-nous des concitoyens ou des « cons » citoyens ? Aujourd’hui, je me le demande…

Il s’agit là d’une « faute professionnelle lourde »… Inacceptable… A vouloir tout excuser, à vouloir tout expliquer, à vouloir tout pardonner, on s’enfonce dans le chaos… Continuez… continuons… et nous sombrerons…

 

JMP

Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article


Vous devez etre identifie pour pouvoir poster un commentaire
Nom d'utilisateur :
(email pour les auteurs)
Mot de passe :
Mot de passe oublie