site
Image de profil de Administrateur
ADMINISTRATEUR Administrateur
Ne le : 14/08/1955

TROUVEZ LES INTRUS DANS CE TROMBINOSCOPE

Derniere edition le : 23/06/2016

 

Le sujet a été soulevé il y a quelques jours: les femmes, de plus en plus nombreuses, tentent au nom d’une parité obligatoire (parait-il) de se positionner sur l’échiquier politique ligérien. A l’approche des élections législatives et sénatoriales elles jouent des coudes pour recevoir le saint graal, l’investiture de leur parti.

 

En public, rien ne se dit, rien ne se voit donc rien ne se passe. Mais en coulisses elles ont commencé à se crêper le chignon. Aujourd’hui, c’est encore avec une dose de fausse amabilité, de sourires de façade qui ressemblent de plus en plus à des grimaces mais demain nous promet des moments aussi chauds qu’hilarants. « Elles en veulent et il faudra bien qu’un jour elles en aient !».

 

Peut-on le leur reprocher sans faire preuve de machisme ou, pis, de misogynie ?

 

A ce propos, on notera que certaines femmes sont curieusement misogynes ; c’est un fait établi. Pour le fun, retournez sur l’article qui leur est consacré sur agora42.fr et posez-vous la question : parmi toutes ces frimousses, y-en-a-t-il une (ou plusieurs) qui pourrait être misogyne ???

http://www.agora42.fr/article/legislatives-et-senatoriales-2017-ou-sont-les-femmes.html

 

En face de ces nouvelles carmélites qui ont soudainement épousé la foi politique, les hommes ne donnent pas leur part aux chiens.

 

Eux aussi ont décidé de défendre âprement leur gamelle (pour les sortants) ou de piquer la gamelle des autres.

 

Là, parité ou pas, ils abandonneront volontiers le respect de l’étiquette, les règles de courtoisie et de savoir-vivre, pour ne considérer la femme que comme « un candidat » qui pourrait leur ravir leur superbe, couper court à leurs ambitions électorales légitimes ou pas.

 

La guerre est déclarée ou en passe de l’être et tous les coups seront bons pour essayer de « se caser » qui dans l’organigramme clownesque des LR, qui dans celui de la moribonde UDI.

 

Pourquoi tant d’agitation ?

 

Ils sont très nombreux à parier sur une vague bleue à l’issue de l’élection de la présidentielle de 2017 et, bien entendu, ils sont nombreux à vouloir la surfer. Ils oublient simplement qu’ils ne sont jamais montés sur une planche et que la mer est un redoutable piège pour qui n’a jamais navigué.

 

Les plus sages, quant à eux, se disent que la France ne sera jamais monochrome, qu’il y aura toujours la gauche et la droite dans l’hémicycle ; que, à force d’accumuler les imbécilités dans les deux camps, il se pourrait même que la chambre haute soit exceptionnellement divisée en 3 !

 

Ils sont nombreux également à avoir entendu la colère des électeurs qui réclament à cor et à cri de nouvelles têtes et la suppression des cumuls de mandats. Ça les arrange bien ! Alors, comme les candidats à « the voice » ils veulent tenter leur chance. Dehors les Johnny Halliday, les Jean-Jacques Goldman et autres Eddy Mitchell…Vive les Shakira, les Nolwenn Leroy et autres Elodie Frégé….

 

Pour ces gens-là (comme le chanterait Jacques Brel) show-biz ou politique, même combat.

 

Ils oublient simplement que pour être auditionné il faut savoir chanter ; que pour être candidat à l’une ou l’autre des assemblées il faut (« il faudrait » serait beaucoup plus juste) aligner une somme de compétences, être plus efficace qu’une douzaine d’huitres au fond de sa bourriche.

 

Alors oui, c’est l’occasion à ne pas manquer, mais cette occasion ne devrait viser que les esprits les mieux façonnés par l’apprentissage et l’expérience de la vie (sociale, professionnelle, culturelle….), exclure d’office ceux qui ne sont animés que par un seul objectif : être élu …et après moi le déluge.

 

Malheureusement ces gens-là sont nombreux, y compris dans ce trombinoscope. Et c’est là que le bât blesse !

 

Refaire dans la Loire ce qui a été fait par l’équipe Laurent Wauquiez lors de la construction de la liste pour les régionales serait une grave erreur. Qu’on se le dise, pour le bien-aller de notre département, mais qu'on se le dise à tous les niveaux de la pyramide....jusqu'à la commission nationale des investitures (pour autant qu'aujourd'hui, avant le résultat de la primaire, ses décisions puissent être prises au sérieux)

 

Candidats potentiels législatives et sénatoriales 2017 (droite et centre).

De haut en bas et de gauche à droite, par ordre alphabétique des patronymes.

 

Artigues Gilles - Berlivet Eric - Bonne Bernard - Bory Christophe - Boucher Lionel - Charvin Jean-Claude - Cinieri Dino - Dallara Charles - Fournier bernard - Joly olivier - Karulac Robert - Liogier Claude - Mandon Emmanuel - Nicolin yves - Paoletti christian-jaque - Perdriau Gaël - Reynaud Hervé - Rochebloine Francois - Salen Paul - Saugues Lionel - Taite Jean-Pierre. On pensera pour se faire plaisir que le point d'interrogation est le meilleur de tous.

 

 

NB : Comme pour les femmes candidates à la candidature, ce papier de concerne que les prétendants de la droite et du centre puisque la gauche, empêtrée dans ses inextricables tourments, est aussi vivace qu’un gastéropode évoluant sur un goudron chaud ou qu’un paresseux essayant d’atteindre une branche d’eucalyptus.

 

 

Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article


Vous devez etre identifie pour pouvoir poster un commentaire
Nom d'utilisateur :
(email pour les auteurs)
Mot de passe :
Mot de passe oublie