site
Image de profil de Administrateur
ADMINISTRATEUR Administrateur
Ne le : 14/08/1955

TANT D’ABNEGATION NOUS FERAIT PLEURER

Derniere edition le : 30/03/2014

 

Ce soir, en préfecture ou en sous-préfecture, les leaders des principales communes de la Loire vont se précipiter sur les journalistes de tout poil (surtout audio et TV), pour roucouler, faire la roue, se faire valoir, affirmer leur détermination et leur résolution plus fortes que jamais pour défendre leur ville en tant qu’élu majoritaire ou simple membre de l’opposition…

 

Les perdants expliqueront ce qu’il aurait fallu faire pour gagner ; que si ça n’a pas marché c’est qu’ils auraient dû aller plus vite, plus loin, plus fort… et que si les électeurs se sont abstenus ou n’ont pas compris, c’est uniquement parce qu’ils ont mal communiqué ou qu’ils ont été plombés par « les affaires politiques » mais qu’en tout cas ils ont entendu le message de leurs concitoyens et qu’ils vont plus que jamais se battre pour protéger leurs intérêts…etc.

 

Mais ne vous trompez pas, s’ils font tout ça, c’est uniquement par sacrifice, dévouement, générosité, renoncement et désintéressement….

 

Oui oui, ils sont désintéressés ; car ils vous diront qu’ils n’ont, pour seule ambition, que le service exclusif de leur ville ; ils expliqueront qu’à aucun moment ils n’ont pensé à leur carrière, aux petits fours, aux saucisses de cocktail et encore moins aux contre parties financières de leur engagement au service de la collectivité !

 

Non, non, c’est juste le dévouement envers leur ville qui les a guidés.

 

Ces élites ont une telle abnégation qu’on en pleurerait d’émotion.

Vous n’imaginez pas comme ils ont hâte de diminuer les dépenses, hâte de diminuer la dette, hâte de baisser vos impôts, hâte de réduire leur train de vie pour augmenter le vôtre ! Leur seul credo est le bonheur des administrés.

 

Ce soir, en tout cas, montez le son de votre télé ou celui de votre radio.

Comme ils sont prêts à manger à tous les râteliers, ça va crisser un maximum :

les dents vont rayer le parquet !

 

Car, après tout, demain sera un autre jour et d’autres élections se préparent déjà.

 

Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article


Vous devez etre identifie pour pouvoir poster un commentaire
Nom d'utilisateur :
(email pour les auteurs)
Mot de passe :
Mot de passe oublie