site
Image de profil de Administrateur
ADMINISTRATEUR Administrateur
Ne le : 14/08/1955

SAINT-ETIENNE, LE TEMPS DES VŒUX DU MAIRE, LA « CAPITALE DES TAUDIS » SE TRANSFORME EN VERSAILLES.

Derniere edition le : 19/01/2015

 

Monsieur Gaël Perdriau a beaucoup de chance, il bénéficie de plusieurs surnoms.

 

Après celui de « BB Copé » pour son attachement à l’ancien Président de l’UMP, celui de « petit Sarkozy » pour sa façon de monopoliser l’actualité stéphanoise autour de sa seule personne voilà qu’il pourrait être rebaptisé Louis XIV.

 

Plus d'un, surpris, ne comprendront pas cette comparaison entre le maire de Saint-E et le Roi soleil.

 

 

Hors toute considération politique ou d’efficacité dans la gestion et l’administration de leurs territoires respectifs et à une autre époque, l’Hôtel de ville de la préfecture de la Loire et le palais royal n’ont rien, absolument rien en commun. Et jamais la fontaine crachoir de la place centrale de notre bonne ville ne pourra se mesurer au bassin de Latone ou plus exactement à celui de Bacchus (plus juste alors qu’il s’agit de libations).

 

Pourtant,

 

Suivant les informations diffusées récemment par « Le Progrès », Monsieur Perdriau aurait avalisé une dépense de 100 000 euros pour présenter ses vœux 2015.

 

Alors que l’on entend de toute part que, du fait de la baisse des dotations de l’Etat, les budgets locaux seront revus, resserrés et corrigés à la baisse (comme si c’était une découverte), à l’instar de Louis XIV le 1er magistrat de notre ville semblerait dépenser sans compter.

 

65 MILLIONS de francs (anciens)

 

Eh oui, pour les plus anciens, ceux qui n’arrivent toujours pas à se repérer avec les euros, c’est bien 65 millions d’anciens francs que la municipalité stéphanoise à dépensés pour « rincer » principalement la société civile, c’est-à-dire tous les pique-assiette qui sont à l’affût de ce type d’évènement pour boire et bouffer comme s’ils crevaient de faim et de soif, mais aussi et surtout tous ces « m-as-tu vu » qui ne manqueraient pour rien au monde l’occasion de se montrer dans une petite sauterie officielle. C’est leur Meetic.fr à eux.

 

100 000 euros c’est aussi l’équivalent de 100 RMI. C’est beaucoup d’argent dépensé alors que le journal L’Essor publie un article sur les angoisses du personnel municipal quant à son avenir. Comment dès lors, refuser une augmentation de1 ou2 % sur les salaires gelés ?

 

Monsieur le Maire, Monsieur Gaël Perdriau, croyez-vous que cette dépense somptuaire était utile et que votre cour (la vraie et,surtout, la fausse) n’aurait pas compris que vos vœux fussent beaucoup plus sobres en période extrêmement délicate ?

 

Monsieur le Maire, Monsieur Perdriau, j’ai peur, une fois de plus, que vos conseils en communication n’aient pas compris grand-chose à l’image que vous devez développer au devant des stéphanois (les 28% d’inscrits qui vous ont porté à la tête de Saint-E et les 72% qui se sont exprimé contre vous ou qui ont choisi de s’abstenir).

A mon humble avis, des vœux beaucoup beaucoup plus sobres eussent été de bon sens. Ils auraient démontré votre volonté de gérer notre ville « en bon père de famille » ; tout un chacun aurait apprécié, à condition que vos conseils en com’ aient su faire passer ce bon message, il va de soi. Mais ça, c’est une autre histoire.

 

 

Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article


Vous devez etre identifie pour pouvoir poster un commentaire
Nom d'utilisateur :
(email pour les auteurs)
Mot de passe :
Mot de passe oublie