site
Image de profil de Administrateur
ADMINISTRATEUR Administrateur
Ne le : 14/08/1955

SAINT-ETIENNE CHANGE LE MONDE …

Derniere edition le : 28/07/2015

 
 

J’entends déjà les puristes s’enflammer en disant que ce papier ne concerne pas « que » Saint-Etienne. Oui, c’est vrai ! Mais Saint-Etienne n’est-il pas le pivot central, la locomotive d’une économie de Loire Sud ?

 

Quoiqu’il en soit, depuis quelques années, les choses changent dans la région stéphanoise. Malheureusement ces changements sont très nettement marqués à la baisse. Les offres marchandes, quand elles ne disparaissent pas, ou changent de commune, se regroupent derrière des enseignes de plus en plus bas de gamme. Il suffit d’ouvrir les yeux pour s’en convaincre.

 

La restauration n’échappe pas à ce phénomène, signe d’appauvrissement.

 

Après la disparition du restaurant de Pierre GAGNAIRE, lâchement abandonné par les ligériens, stéphanois en tête, le 9eme Art qui est parti s’exprimer sous d’autres cieux, c’est aujourd’hui La Poularde, un monument de la gastronomie, qui s’éteint sous le marteau sentencieux du tribunal de Commerce. A vécu !

Dans un registre inférieur, Le clos Fleuri, Le Clos des Lilas…..nous ont également quittés.

 

Les étoiles disparaissent à Saint-Etienne. M’est avis que Saint-Laurent, Saint patron des cuisiniers, doit tirer une gueule de six pieds de long. Peut-on lui donner tort ?

 

Ceci étant, tout n’est pas noir puisque la « pet food » (Oups, la « fast food » ; les pet food sont pour nos amis les animaux, pas pour nos amis les hommes) remplace à qui mieux mieux les toques de grands chefs. Mc Do, Quick, Speed Burger, Subway…et aujourd’hui Bagelstein s’installent pour redorer le blason d’une ville qui s’étiole avec ses offres et ses enseignes.

 

Les stéphanois ne sont pas à la veille de laisser tomber Lyon. Hélas !

 

Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article


Vous devez etre identifie pour pouvoir poster un commentaire
Nom d'utilisateur :
(email pour les auteurs)
Mot de passe :
Mot de passe oublie