site
Image de profil de Administrateur
ADMINISTRATEUR Administrateur
Ne le : 14/08/1955

Roche-la-Molière: LA GUERRE EST DECLAREE

Derniere edition le : 10/09/2014

Roche la Molière : LA GUERRE EST DECLAREE

 

Pendant qu’à Saint-Etienne des albanais attirent l’attention de la population en tournant « live » un western spaghetti de série D, pendant que des voyous de pacotille font la caisse d’une épicerie à Saint-Genest-Lerpt, le nouveau maire de la petite commune ligérienne, Monsieur Eric Berlivet, « part en guerre » contre les malfrats.

« Le week-end dernier, le centre technique municipal a failli être cambriolé, comme il l’avait déjà été deux jours plus tôt et le week-end précédent ».

 

Un banal fait divers comme il s’en accumule depuis l’été dans la commune rouchonne qui affichait pourtant l’ambition, en terme de sécurité, de « la tolérance zéro ». Après une « réunion de crise » qui prête à sourire voire à s’esclaffer tellement on imagine ce qui pourrait se passer s’il arrivait quelque chose de gravissime sur la commune, la nouvelle municipalité a décidé de transformer ses sites en bastions ultra fortifiés : Système d’alarme, vidéo surveillance, des tranchées assorties de fils barbelés et « pourquoi pas des chiens ».

 

 
 
Tranchées, barbelés, chiens tous crocs dehors…des images qui doivent rappeler de bien mauvais souvenirs à la nombreuse communauté polonaise de Roche-La-Molière,mais aussi de gros investissements pour protéger quelques sacs de gazon !
 

La région stéphanoise ne ressemble pas à Chicago même si un sentiment de grande insécurité domine. Alors ?

 

Mais trêve de plaisanterie.

 

ZORROS = DANGER

 

Celles et ceux qui se sentent investis d’une mission de redresseur de torts sont de plus en plus nombreux ; ils se regroupent en associations, en clubs ou simplement en groupes informels.

 

Il en est ainsi de GENERATION IDENTITAIRE alias GENERATION ANTI-RACAILLES qui semble vouloir mettre la pression auprès d'un très large public ultra réceptif en diffusant un grand nombre de messages publicitaires c'est à dire de propagande d'extrême droite.

 

Si les faits de sociétés inadmissibles sur lesquels cette curieuse organisation s'appuie sont tous légitimement condamnables, il reste qu'il n'appartient pas à un groupe, fut-il soutenu par un parti politique en phase ascensionnelle dans les sondages mais aussi auprès des populations (la différence existe, n'en déplaise), d'exercer une quelconque justice parallèle. Il convient donc que les institutions légales dans chaque département, dans chaque ville - préfet, maire, police, gendarmerie, prennent toutes les dispositions autoritaires pour couper court à ce type d'initiative ahurissante tout en assurant, plus que jamais, la quiétude des administrés.

 

La racaille existe ! Elle se développe de manière exponentielle là et ailleurs et plus particulièrement dans les grands centres urbains et leurs communes satellites. Il est du devoir des élus et des services de l'Etat de lui apprendre à marcher au pas voire de l’éradiquer…

 

Mesdames et Messieurs les Maires élus ou réélus en mars 2014, vous avez inondé les électeurs de promesses électorales (jusqu’à 200 à Saint-Etienne), la 1ere étant de tout mettre en œuvre pour assurer la tranquillité des populations et le « bien-vivre » dans vos communes respectives.

Votre crédo était : Sécurité = tolérance zéro. C’était facile, ça ne coutait rien de le dire et, surtout, c’était « de bon ton ».

Où en êtes-vous aujourd’hui ? Avez-vous ou allez-vous très vite prendre les bonnes mesures qui s’imposent ou verra-t-on bientôt des milices privées hors la loi parcourir nos cités pour assurer cette tolérance zéro ?

 

Vidéo de propagande :

https://www.facebook.com/video.php?v=10151777235423583

 

 

Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article


Vous devez etre identifie pour pouvoir poster un commentaire
Nom d'utilisateur :
(email pour les auteurs)
Mot de passe :
Mot de passe oublie