site
Image de profil de Administrateur
ADMINISTRATEUR Administrateur
Ne le : 14/08/1955

QUE SE PASSE-T-IL DANS LA LOIRE ?

Derniere edition le : 14/01/2014

 

On aurait pu penser valablement que les premiers jours de janvier 2014 marqueraient l’envolée de la campagne pour les municipales qui, faut-il le rappeler, convoquera les citoyens aux urnes le 23 mars, soit dans 2 mois.

 

Eh ben non, comme dirait l’autre, il ne s’est RIEN passé!

 

SAINT-ETIENNE :

 

A droite.

 

Monsieur ARTIGUES a repris ce qui l’a fait connaitre à Saint-Etienne : le TOUR DES POPOTES - jeux de boules, amicales laïques, nouvel an arménien, la morue frite portugaise, la paella espagnole…pas l’agneau de Pâques, c’est trop tôt-. Il aime ça Monsieur ARTIGUES et il ne veut pas changer une équipe qui gagne. (Celles et ceux qui ont envie de rire sont priés de sortir et de s’esclaffer dehors. Merci.)

Le verrons- nous le 05 octobre prochain participer à l’Aïd El Kebir en apportant son concours aux pratiquants musulmans pour raser gratis la gorge d’un mouton ?

Ben oui, pourquoi pas ?

Cette question peut se poser depuis que Monsieur PERDRIAU, son chef de file, « like » (clic sur j’aime dans facebook) une boucherie stéphanoise spécialisée dans la viande HALAL.

 

A ce propos, AGORA 42 a fait remarquer gentiment à Monsieur PERDRIAU que ce clic sur « j’aime » était peut être une grosse faute de communication, laquelle pouvait lui couter de nombreuses voix dans les urnes.

Ses petits soldats ont réagi dans la foulée et ont voulu ouvrir le dialogue (ce qui est très bien), mais ils l’ont fait avec agressivité et quelquefois avec une vulgarité qui ne grandit pas l’équipe UMP / UDI / MODEM/RADICAUX (ce qui est très mal).

 

J’invite donc ces soldats de pacotille à prendre un peu de leur temps pour lire et, si possible, pour comprendre, la philosophie du site agora42.fr. Ils découvriront notamment que les conditions d’un dialogue constructif ou, au moins, satisfaisant, nécessitent un esprit d’ouverture et de tolérance. Les échanges doivent être expurgés de toutes invectives mais, au contraire, être empreints de courtoisie et de respect pour autrui. (Empreint = marqué par. J’ajoute cette définition ; on ne sait jamais).

Tout ça n’empêchant pas l’humour, ça coule de source.

 

Cette mise au point étant, côté UMP & Co, rien de plus à signaler.

Monsieur PERDRIAU a brillé par son absence.

Quant à Monsieur ZIEGLER, les stéphanois attendent toujours qu’il leur explique les raisons de son très brutale revirement.

 

Tout au plus, a-t-on appris que Monsieur Le Maire – ex ministre – revenait une seconde fois à Saint-Etienne courant janvier (la 1ere fois était en fin d’année 2013, lors de l’inauguration du local de campagne de Monsieur PERDRIAU) à l’occasion des vœux de l’UMP Loire dont Monsieur CINIERI est le Président.

Croyez-vous que Monsieur Le Maire soit tombé amoureux de Saint-Etienne ?

De cette ville que beaucoup critiquent tant elle est tombée bien bas ?

Pas du tout ! Monsieur Le Maire expriment depuis un certain temps quelques velléités politiques de haut rang. Il a simplement conscience que son principal handicap est de ne pas être connu des français. Alors il prend les moyens qui s’imposent….surtout s’ils sont payés par les fédérations.

 

A droite comme à gauche, l’apéro, c’est capital !

 

S’agissant de la droite « large spectre » puisqu’elle ratisse large sur un terrain qu’il est convenu d’appeler la droite républicaine (de la gauche rose pale à la droite décomplexée voire le FN), Monsieur PATURAL espère toujours récolter les voix de tous les électeurs qui ne se reconnaissent plus dans les partis classiques (et pour cause, ils font tout, vraiment tout, pour scier la branche sur laquelle ils sont assis et dégrader le capital confiance des électeurs).

 

Hormis l’inauguration ratée de son local de campagne (le jour de cette inauguration il était aussi triste que la porte de la prison de la Talaudière, mais pas aussi plein, bien loin de là) et des réunions publiques organisées dans tous les estaminets de la ville (l’apéro, à Saint-Etienne, c’est capital), rien n’a bougé du côté de la Droite Sociétale et de sa liste SAINT-ETIENNE, C’EST CAPITAL.

 

Le discours est toujours aussi réduit et plat (états d’âmes personnels oscillant entre je suis heureux mais je suis malheureux mais je rêve et je vais mouiller le maillot). Aucune annonce de liste. Pas même une rumeur laissant planer l’adhésion de « cadors » à cette liste.

 

A droite, droite.

 

En dehors de quelques insignifiantes interventions de « la cheftaine » du Front National, je veux parler de Madame Sophie ROBERT qui s’entête à tenir tête à Monsieur TAITE, c’est le calme archi plat. Le scout délégué, Monsieur de PEYRECAVE, a tenté deux interventions ouvertes au public; elles ont déclenché l’hilarité tant elles étaient de bas niveau.

Sans doute vexé, depuis, il ne dit plus rien.

 

Quant à l’autre déléguée scout(e), plus au nord du département, Madame Sarah BROSSET joue la séduction, à la starlette sur fond d’une ville de Roanne qui n’a pourtant rien de la croisette.

En affichant une très belle photo de son doux minois on est en droit de se demander si Madame BROSSET a décidé de participer à des élections municipales ou à celle de Miss Roannais touristique.

 

Plus sérieusement, le FN en la personne de sa secrétaire départementale prévoyait une trentaine de listes sur le département. On apprend aujourd’hui qu’elle essaie de boucler les 10 premières. La déferlante bleue marine risquerait-elle de se transformer en vaguelette ?

 

A gauche.

 

Pas plus actif et peut-être moins que ses adversaires dans cette campagne, le Parti Socialiste et Monsieur Maurice VINCENT ont inauguré un local de campagne au 23 de la Rue Gambetta à Saint-Etienne.

 

Hasard ou cynisme ou mysticisme…voilà un choix qui ne s’invente pas lorsque l’on se rappelle que le 1er tour des élections municipales se déroulera le 23 (mars).

 

La presse, toujours très complaisante avec les édiles locales à titré : « …une permanence bondée pour son inauguration ». Tu parles Charles ! Comment 50 m2 au sol ne seraient-ils pas bondés ?

Avec tous les aficionados du Maire sortant (mais toujours en fonction ; il ne faut pas l’oublier) on aurait pu parler d’une permanence bondée si elle avait été installée sur une plateforme de 500 m2 voire davantage. Mais là, sur 50 m2, la presse prend les stéphanois pour des demeurés.

 

Si on ajoute le conseil municipal en place, celles et ceux qui sont pressentis pour faire partie de la prochaine équipe socialiste, ….les curieux et les traditionnels pique-assiette, la place n’était pas bondée ; au contraire il manquait beaucoup de monde.

 

Aïe, le 23 n’est peut-être pas placé sous les meilleurs augures pour le maire sortant !

(Celles et ceux qui ont envie de crier en cœur « TANT MIEUX » sont priés de rejoindre leurs copains hilares. Merci).

 

Quant à la décoration de ce local, on aurait imaginé quelque chose de plus »punchy ».

Pensez, des affiches fournies par l’appareil socialiste et sur lesquelles on peut lire « la ville douce à vivre » ou encore « la ville créatrice de culture pour tous » étaient accrochées aux murs.

Pour le coup, s’agissant de Saint-Etienne, d’une ville qui s’approche à vitesse vertigineuse du fond, cette déco ressemble à de la provoc’.

 

Monsieur VINCENT, même si le ridicule ne tue pas, changez de directeur de campagne et votre service communication. C'est juste un humble conseil.

 

Au vert.

 

EELV (Europe Ecologie Les Verts) est le premier grain de sable ou, plus exactement, le premier pavé lancé dans la quiétude apparente et prétentieuse de la gauche stéphanoise.

 

Sous l’impulsion de Monsieur Olivier LONGEON, les verts ont décidé de ne pas suivre la liste du maire sortant et de faire cavalier seul. Ils prennent néanmoins grand soin de préciser que c’est « pour le 1er tour des municipales » seulement.

 

Mauvaise idée ou stratagème de campagne murement réfléchi, le soir du 23 mars nous apportera la réponse.

 

Mais que les petits hommes verts ne se trompent pas ; car si cette initiative leur permettra de mesurer « leur poids politique » à Saint-Etienne et, d’une manière générale dans la Loire, donc de négocier leurs places en qualité et en quantité dans le prochain conseil municipal socialiste (si conseil municipal socialiste il y a, ce qui est loin d’être gagné..), ils ne doivent pas oublier que l’électorat vert n’est pas toujours de gauche (loin s’en faut et c’est tant mieux)et que le report de voix au 2eme tour vers le candidat de gauche restant à l’issue du 1er tour des élections risque d’en surprendre plus d’un.

 

A gauche, gauche.

 

Existe-t-elle encore à Saint-Etienne ?????

 

ROCHE LA MOLIERE :

 

Eric BERLIVET, tête de liste de « ENSEMBLE POUR ROCHE LA MOLIERE » sature les réseaux sociaux et ses listes de contacts par une surabondance d’annonces invitant le plus grand nombre à participer à sa cérémonie de vœux le 17 janvier au château de la commune. L’angoisse qu’il n’y ait personne ou simple pécher de jeunesse ?

Sa liste se revendique du Centre et de la Droite Républicaine. Elle est la seule, pour l’instant, à parler « des compétences » de ses colistiers.Ca mérite un coup de chapeau.

Souhaitons simplement que ces compétences soient réelles, en commençant par celles de Monsieur BERLIVET pour administrer les rouchons. A suivre.

 

FIRMINY :

 

Personne ne voulait de la patate chaude jusqu’à ce que Monsieur PETIT fasse récemment acte de candidature à sa propre succession. Monsieur Dino CINIERI, député et Président de l’UMP Loire, ne voulant pas prendre le risque de « ternir son image ».

Un maire sortant qui hésite à être candidat à sa propre succession, un ancien maire qui ne veut pas prendre de risques venant à contre courant de ses ambitions politiques……On croit rêver !

Ou sont les hommes de conviction, les hommes de projets, les hommes d’engagement sincères et réels, les hommes tout simplement compétents ???

 

Pauvre ville de Firminy !

 

AILLEURS :

 

Le Roannais fonctionne en autarcie, en vase clos.

 

La séparation entre le Nord et le Sud du département de la Loire est plus que jamais constatée.

Cette scission dont Feurs est l’épicentre sépare les forces économiques, sociales, politiques…en deux blocs. Constat on ne peut plus navrant alors que la Loire est appelée à court terme à régresser d’une place en Rhône-Alpes, au profit de la Savoie.

 

Celles et ceux qui ont pris le temps de lire les fondamentaux du site agora42.fr auront noté que son principale but, par l’échange d’idées, était de contribuer à redonner au département de la Loire la place qu’il mérite en Rhône-Alpes. Bien entendu c’était une allusion, que dis-je un vœu, pour que la Loire crapahute dans le classement et non pour qu’elle régresse.

 

Loire dynamique, volontaire, laborieuse, déterminée, gagnante ou es-tu ?

Et ou sont les hommes qui vont te redonner très vite les compétences humaines dont tu as besoin pour changer ton image blafarde, moribonde ?

 

Ailleurs également, on note ça et là des abandons de mandats. Ils concernent souvent de petites ou très petites communes et confirment, s’il en était besoin, que les maires sont fatigués de devoir lutter contre l’administratif et le législatif avant que de pouvoir s’occuper efficacement de leurs communes.

Autre signe des temps, mais qu’il ne faut surtout pas occulter, métropole ou pas.

 

Voilà !

Tout le monde en a pris pour son grade ?

Tout le monde il est content ?

Alors tant mieux et « c’est tout ce qui compte » comme disait ma grand-mère, car rien n’est plus agréable que de faire plaisir.

 

Avec humour, toujours !

Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article


Vous devez etre identifie pour pouvoir poster un commentaire
Nom d'utilisateur :
(email pour les auteurs)
Mot de passe :
Mot de passe oublie