site
Image de profil inconnu
DEMOCRATE

OU EST LA JUSTICE SOCIALE?

Derniere edition le : 15/10/2013

- Où est la justice sociale quand on repousse l'âge légal de la retraite alors que toutétranger de 65 ans n'ayant jamais travaillé ni cotisé en France, a droit à une retraitede 780 euros par mois dès son arrivée ?

 

- Où est la justice sociale quand une femme de paysan ayant travaillé 50 ans à laferme, n'a pas droit à ces 780 euros au prétexte que son mari et elle dépassent leplafond de 1200 euros de minimum vieillesse pour un couple ?

 

- Où est la justice sociale quand la sécu en faillite continue de payer à l'étranger,sans le moindre contrôle, des retraites à d'innombrables centenaires disparus depuisdes lustres ?

 

 

- Où est la justice sociale quand l'Aide Médicale d'Etat soigne 220000 sans papierschaque année, à raison de 3500 euros par malade, alors que la sécu ne dépense « que »1600 euros par affilié qui travaille et cotise ?

 

- Où est la justice sociale quand des étrangers bénéficient de la CMU et d'une mutuellegratuite, alors que 5 millions de Français n'ont pas de mutuelle, trop riches pourbénéficier de la mutuelle CMU mais trop pauvres pour s'en payer une ? 30% desFrançais ont différé leurs soins en 2011 !

 

 

- Où est la justice sociale quand on sait que 10 millions de fausses cartes Vitalesont en circulation et permettent de soigner des milliers d'étrangers sous une fausseidentité, au détriment des ayant droit ?

 

- Où est la justice sociale quand la France entretient des milliers de polygames,certains d'entre eux percevant plus de 10 000 euros par mois sans travailler, alorsque la polygamie est interdite et que nos comptes sociaux sont dans le rouge ?

 

 

- Où est la justice sociale quand une famille nombreuse étrangère est prioritairepour un logement social, alors qu'un jeune couple français doit attendre sept ou huitans son premier logement pour avoir un enfant ?

 

- Où est la justice sociale quand on sait qu'un million de faux passeports, donnantdroit à la manne sociale, sont en circulation sur les sept millions de passeportsbiométriques soi-disant « infalsifiables » ?

 

 

- Où est la justice sociale quand un Français né à l'étranger doit prouver sa nationalitéà l'administration, ce qui se traduit souvent par un véritable parcours du combattant,alors qu'on brade chaque année la nationalité française avec des milliers de mariagesblancs ?

 

- Où est la justice sociale quand on veut donner le droit de vote aux étrangers, alorsque  nos élus ont confisqué aux citoyens leur « non » au référendum sur la Constitutioneuropéenne et que des millions d'électeurs, de droite ou de gauche, ne sont pasreprésentés au Parlement ?

 

 

- Où est la justice sociale quand on accueille chaque année plus de 200000 étrangersnon qualifiés, dont notre économie n'a nul besoin, alors que la pauvreté augmente,que nous avons près de 5 millions de sans emplois et que le chômage atteint déjà40% chez la population immigrée ?

 

- Où est la justice sociale quand le contribuable finance des associations qui necombattent que le racisme à sens unique alors que le racisme anti français est systématiquement ignoré et les plaintes classées sans suite ?

 

 

- Où est la justice sociale quand on condamne un journaliste pour avoir énoncé unevérité sur la délinquance étrangère, alors que des rappeurs incitant à la haine nesont jamais inquiétés au nom de la liberté d'expression ?

 

- Où est la justice sociale quand la délinquance explose et que les droits des voyouspassent avant ceux des victimes ?

 

 

Car si l'intégration a totalement échoué, c'est tout simplement parce que nos dirigeants ont confondu anti racisme et acceptation de l'autre, avec le renoncement à nos valeurs.

Il ne fallait rien changer au moule républicain qui a permis depuis des siècles à desmillions d'immigrés de devenir des citoyens français.

Les règles d'intégration qui ontfait leur preuve avec des générations d'immigrés, étaient la force de la République.

La faute majeure de nos élus est de les avoir ignorées.

 

Il y a 4 commentaire(s) pour cet article


Vous devez etre identifie pour pouvoir poster un commentaire
Nom d'utilisateur :
(email pour les auteurs)
Mot de passe :
Mot de passe oublie

Commentaires

Image de profil inconnu

Titin le Toton

Publie le : 31-10-2013
A : 09:36

Bravo, là il y a les faits, maintenant il faut remonter à la cause : 1°)-Les journalistes ne sont que des rapportes paquets, certes très fort en orthographe et en syntaxe, mais incapable bien souvent d'analyser un problème et de montrer les choses telles qu’elles sont. Un politique avance une vérité gratuite et eux, sans aucune vérification ni analyse, nous le renvoie. Les politiques le savent bien, c'est la méthode COUE. Ainsi les journalistes forment l'opinion publique qui souvent ne regarde pas plus loin que son bout du nez, et l’opinion publique vote pour les âneries qu’il a le plus entendu. 2°) - Après viennent les politiques, une grosse majorité d'avocat. De ces gens qui savent parler pendant des heures et quand ils ont finis, on se demande se qu'ils ont voulu dire. De ces gens qui ont été formé pour analyser une affaire passé mais qui n’ont aucune compétence pour innover et créer un avenir. Enfin de ces gens qui ont l'habitude très souvent de défendre la mafia. 3°) - Des fois il y a des "économistes", de ces gens qui veulent remplacer les hommes par des machines pour améliorer la productivité. Seuls les riches peuvent en acheter, et ils deviennent de plus en plus riches. Les autres se lamentent aux pieds des barres d'immeubles. Les hommes s'auto-génèrent, les machines non. Les hommes consomment des choses qui s'auto-génèrent, les machines non, ce qu'elles consomment est irrémédiablement perdu à jamais, Ils nous parlent de création de richesse, vous savez, celle la même qui finit au fond des poubelles, mais ne confondent-ils pas création de richesse et création de fortune. Alors peut-on parlé d'économie ou de bouffonnerie érigée par les bouffons des princes du court terme. 4°) - Les élus ne sont là que pour une chose : être élu ou réélu, alors la méthode COUE, ils en usent et en abusent. - Une fois élu, ils ont le droit de voter des lois pour eux même afin d'être protégé. - Par ailleurs, ils ont donné tous les pouvoirs à la loi du marché, à la libre concurrence et à la finance. Maintenant c'est la finance qui impose ses lois, les politiques n'ont qu'à suivre et l’on arrive à des logiques financières qui dépassent l’entendement. 5°) – En conclusion. Je compare l’évolution de l’industrie automobiles et donc de l’automobiles avec l’économie la politique et les tchatcheurs. Dans l’automobile, tout à changer : Des méthodes de qualité ont été crées afin que les voitures de 90 000 Km avant puissent maintenant en faire 300 000 Km et plus. Avec une qualité et un service incomparable. Quoi que non, dans l’automobile, une chose, une seule n’a jamais changé, ………………….. Son orthographe ……………………………..Messieurs les journalistes. Mais les journalistes ne sont-ils pas à la botte de la haute finance ?
Image de profil inconnu

Sam

Publie le : 23-10-2013
A : 10:13

Bonjour à tous, Et bien oui, la question est bien posée! Où est la justice sociale? Cet article a le mérite de faire réfléchir! il est simplement déprimant! Oui où est la justice sociale? Nos dirigeants politiques ne se laisseraient-ils pas gouverner par des journaleux bobos? De peur de ne pas être des bien-pensants, ils en oublieraient leurs citoyens? Je n'ose pas dire concitoyens car je crains qu'ils ne retiennent que la première syllabe pour nous qualifier! Oui où est la justice sociale? Ne serait-il pas bon messieurs les hommes politiques à écouter le peuple silencieux et travailleur, celui qui vous fait gagner votre vie, qui vous "demande" de le représenter, qui approvisionne les caisses de l'état mais ne les utilise peu... Oui où est la justice sociale? Cet article pose la bonne question. Ce qui est certain, c'est que nous avons tous ras le bol de voir ces injustices sociales! L'absence de valeurs est criant! Après les pigeons, ça sera peut-être aux moutons d'exprimer le mécontentement. Oui, nous, travailleurs salariés ou indépendants (Français ou non), en avons ras-le-bol de vivre difficilement pour voir des fainéants (Français ou non), vivre correctement sur notre dos. Du social, il en faut et l'idée est remarquable. Mais, SVP, stoppez la caricature de la justice sociale., stoppez la distribution inégalitaire, donnez aux travailleurs la volonté de travailler, rendez aux employeurs la volonté d'employer, réexpliquez aux jeunes qu'ils ont des devoirs avant d'obtenir des droits et de vouloir tout en rentrant dans une entreprise! Avant de ponctionner pour remplir les caisses de l'état, arrêtez de distribuer à ceux qui ne le mérite pas! En conclusion: j'applaudis à tout rompre l'article de Démocrate.
Image de profil inconnu

FRANCK

Publie le : 16-10-2013
A : 23:09

Bonjour, plein de vérité cet article. Un peu extrême tout de même. Mais la vérité est peut-être extrême ? Bien à vous.
Image de profil inconnu

FRANCK

Publie le : 16-10-2013
A : 23:07

Bonjour, plein de vérité cet article. Peut-être un peu extrême. Mais ce qui est vrai, est peut-être extrême ? Bien à vous.