site
Image de profil de Administrateur
ADMINISTRATEUR Administrateur
Ne le : 14/08/1955

Les banques en faillite pourront siphonner les comptes des déposants

Derniere edition le : 06/01/2014

 

  Hourra ! Les banques européennes sont

  sauvées.  En cas de problème, elles pourront

  toujours piocher dans les comptes des déposants.

  Comme à Chypre. Banco !

 

  Au détour d'un communiqué publié, la Commission

  Européenne se félicite d'un accord trouvé entre "les

  négociateurs du Parlement et la présidence du

  Conseil".

Une directive européenne devrait en découler, "d'ici janvier 2016", qui entérinera "le principe de renflouement interne (bail-in), garantissant ainsi que les contribuables ne seront pas les premiers à devoir payer les faillites des banques".

 

C'est bien. Confirmé par le négociateur en chef, Gunnar Hokmark (PPE, SE), pour lequel "le message est clair: ce sont les actionnaires et les créanciers des banques qui devront supporter les pertes en cas de problème, et non les contribuables".

C'est bien.

 

Hourra ! Le contribuable ne sera plus mis à contribution pour renflouer les banques.

 

Enfin... le contribuable qui ne possède pas de compte en banque, c'est à dire moins de 1% de la population française, car pour les autres, ils seront considérés comme "créanciers bancaires".

 

La différence ? L'Etat ne versera plus rien, mais en tant que déposant, vous serez directement ponctionnés pour renflouer votre banque en difficultés.

 

Concrètement. D'abord, il s'agit de forcer les actionnaires et les détenteurs d'obligations à mettre la main à la poche. Par quel miracle ? Mystère... Ensuite viennent les créanciers, et donc... les déposants. Là, ce sera bien plus simple, comme l'a montré l'expérience chypriote. Mais la Commission a tout prévu : "un État membre pourrait introduire une demande pour que la Commission européenne exempte certains créanciers du renflouement interne dans des circonstances exceptionnelles et au cas par cas".

 

Donc si vous êtes gentils et que vous demandez poliment, vous pourrez éventuellement être exonérés du siphonage en règle.

Ou alors... est-ce que cette mesure ne viserait que les entreprises et les riches "investisseurs", créateurs d'emploi et bienfaiteurs de l'humanité ? A voir...

Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article


Vous devez etre identifie pour pouvoir poster un commentaire
Nom d'utilisateur :
(email pour les auteurs)
Mot de passe :
Mot de passe oublie