site
Image de profil de Administrateur
ADMINISTRATEUR Administrateur
Ne le : 14/08/1955

LA BATAILLE COTONNEUSE DE Mr ZIEGLER ET DE Mr PERDRIAU

Derniere edition le : 30/10/2013

SI TU NE VIENS PAS A AGORA42, AGORA42 IRA A TOI ! Actes 1 et 2

 

 

Acte 1 : 1ere « permanence mobile » de Monsieur Georges ZIEGLER ou comment aller à la rencontre des quartiers stéphanois.

 

On aurait pu penser que voler au devant des populations de quartiers pour leur dispenser la bonne parole aurait commencé par un quartier populaire au sens de dense, par une population proche du « centre politique » , c'est-à-dire des électeurs déçus par Monsieur Maurice Vincent, des électeurs Ps rose pale ou des électeurs du centre gauche, histoire de les ramener dans le rang.

 

Eh ben non ! La 1ere s’est faite en no man’s land, au fond du parking du Zenith de Saint-Etienne, devant une camionnette, à la manière d’un camelot, marchand de boniments, qui vous en ajoute et rajoute encore pour que, in fine, vous achetiez ce qu’il a à vendre.

 

Si l’UDI de Monsieur Borloo et le Modem de Monsieur Bayrou n’en sont qu’au stade de la publication des bans, Messieurs Ziegler et Artigues ont déjà consommé le mariage.

 

C’est donc en couple légitime qu’ils se sont présentés sur le macadam devant un parterre de quelque 60 personnes, retraitées pour la plupart, toutes de l’arrière garde (ou, si l’on ne tient pas compte de l’âge, de l’avant-garde), toute acquises au jeune couple.

 

Mais ou étaient « les gens du quartier », ceux pour qui les deux inséparables avaient réservé l’inauguration de leur formule « livré à domicile » ?

 

Ou vouliez-vous qu’ils fussent, puisque dans ce quartier d’anciennes friches industrielles

il n’y a pas plus d’habitations que de beurre au 38 ?

 

Monsieur Ziegler avait pourtant bien fait les choses ; il avait convoqué les 1470 amis inscrits sur sa page facebook.

 

Par civisme, agora42.fr avait adressé ce message/réponse à l’invitation reçue de Monsieur Ziegler :

 

« Ouh la la/ 1470 invités - 32 participants et 26 peut-être, c'est bien maigre tout ça! Quand je vous propose de rejoindre agora42.fr, faites-moi confiance. Sourire. » C’était le 26 octobre à 19h46.

 

Il faut croire que votre site de libre expression préféré avait raison puisque c’est grosso modo 60 personnes qui étaient rassemblées là, devant les futurs dirigeants de la municipalitéstéphanoiseet de sa métropole.

(32+26 = 60 personnes……solidement acquises à la cause défendue par les 2 compères ; les inconditionnels)

 

Alors, www.agora42.fr oiseau de mauvais augure ou site plein de bon sens ???

 

Monsieur Jean TIBERI serait-il fier de son élève s’il avait la chance de pouvoir nous le dire ???

 

Stéphanois, c’est à vous de répondre !

 

                                                             entracte

 

Acte2 : Inauguration publique de la permanence de Monsieur Gael Perdriau.

 

On se pose en hyper centre ville, avenue de la libération, presque au point « zéro géographique » de Saint-Etienne lequel, sauf erreur, se situe au niveau de la pharmacie du progrès.

 

C’est déjà un pas en avant par rapport à Monsieur Maurice Vincent, maire sortant qui, lui, n’avait pu que planter son QG rue du Grand Moulin, une rue à double sens unique (impraticable en voiture. Lol. Tout un symbole)

 

Les deux frères ennemis (de circonstance) avaient décidé d’ouvrir leur campagne ce lundi 28 octobre 2013.

Lequel des deux avait choisi cette date en premier et lequel des deux a décidé dans la foulée d’organiser une réunion à l’identique, le même jour, juste pour emmerder l’autre…ou faire semblant de.. ?

 

Peu importe, ce soir Monsieur Perdriau a fait les choses en grand ; il a invité Monsieur Bruno Le Maire, ancien ministre de la ruralité. Quoi de plus logique pour une ville comme Saint-Etienne ?

 

Comme Monsieur Ziegler, Monsieur Perdriau avait battu le tambour au devant de « ses amis » facebook. 1393 invités - 122 participants - 58 peut-être promettaient une foule de 180 acquis à la cause Perdriau. Mais ils étaient au moins 250. Joli score. Balle au centre (si je peux m’exprimer ainsi)

 

Monsieur Villareale, Président de la CGPME Loire excusé. Monsieur Mounier, Président de la CCI Loire Sud, excusé……ainsi que tous ceux qui, aujourd’hui, sembleraient ne pas vouloir se mouiller pour un candidat plus que pour un autre. Au cas où ils se tromperaient. Trop drôle.

 

Hors le discours habituel de « tout le monde il est beau et tout le monde il est gentil », semblable en démagogie à celui de Monsieur Ziegler le main même ; hors l’éternelle promesse de « avec nous tout va changer », Monsieur Gabriel Perdriau a offert à l’assemblée un joli numéro de marketing politique, un « tour » digne des plus grands tribuns.

 

Appelant à l’unité des composantes de droite pour faire barrage au Maire sortant, en adoptant une voix plus gorgée et très amicale, presque de supplique, il a lancé un énooooorme appel du pied à Monsieur Ziegler pour qu’il rejoigne son équipe :

 

 

« il faut savoir renoncer à ses ambitions personnelles » a-t-il lancer à la cantonade. Monsieur Ziegler Saint-Etienne a besoin de vous, de vous avec nous (eh tiens, pas folle la guêpe) comme elle a besoin de toutes les bonnes volontés quelles que soient leurs origines et leurs couleurs. Gageons que sur ce dernier point, Monsieur Perdriau n’aura que l’embarras du choix.

 

« Applaudissez fort, Monsieur Ziegler habite à 3 immeubles d’ici. Applaudissez fort pour qu’il vous entende. »

 

Et ce sont 250 aficionados de Monsieur Perdriau qui ont applaudi Monsieur Ziegler avec un « bis », comme au zenith (oups, désolé pour ce clin d’œil qui, dans ces circonstances, n’est pas forcement de bon aloi).

 

Comment pourrait-on imaginer, après ce bel effet de leader auto proclamé, que Monsieur Perdriau veut jouer cavalier seul (seul avec les 300 personnes ameutées depuis 1 an pour préparer sa candidature) alors qu’il est convaincu, en politique avisé et surtout bien informé des prochaines décisions des états majors, que Monsieur Ziegler maintiendra sa candidature.

 

Pour le moins, on ne pourra pas lui reprocher d’être un diviseur.

 

Bravo Monsieur Perdriau, c’était du grand art.

 

Au final, pour notre ville, pour les stéphanois, ce qui semble se profiler à l’issue de tout ça c’est une élection municipale avec une droite implosée (Perdriau, Ziegler, Patural, de Peyrecave …) ouvrant ainsi une voie royale à la réelection de Monsieur Maurice Vincent.

 

Stéphanois, faites vous entendre et dites haut et fort ce que vous pensez des deux premiers actes de cette pièce qui devrait baisser son rideau le 30 mars 2014. Commentez cet article en abondance sur www.agora42.fr ; c’est de votre ville dont il s’agit.

 

Actes suivants : Peut-être, si les autres partis ou candidats m’honorent d’une invitation et souhaitent passer à la moulinette de l’humour.

Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article


Vous devez etre identifie pour pouvoir poster un commentaire
Nom d'utilisateur :
(email pour les auteurs)
Mot de passe :
Mot de passe oublie