site
Image de profil de Administrateur
ADMINISTRATEUR Administrateur
Ne le : 14/08/1955

Gilles ARTIGUES, L’HOMME AUX COUPS TORDUS ?

Derniere edition le : 18/02/2015

 
 
                                                                 Versus
 
                                                 
 
 

Monsieur Gilles Artigues serait-il le Judas de la scène politique ?

 

On pourrait penser que la défaite de Monsieur Michel Thiollière, lors de l’élection municipale de 2008, dicte la pensée acerbe qu’il exprime dans son ouvrage.

On pourrait imaginer facilement qu’il a cette défaite amère, qu’il est « revanchard » en cassant celui qui l’a trahi ; qu’il veuille ralentir ou stopper net la course effrénée que Monsieur Gilles Artigues conduit aveuglément dans la Loire pour « virer, écraser » toutes les dents longues du « panier de crabes » politique.

 

Sincèrement, c’est très peu probable !

 

Ce n’est pas probable car Monsieur Michel Thiollière a pris le temps de la réflexion avant d’écrire son bouquin. Il a laissé le temps au temps pour que sa légitime colère disparaisse. 4 ans plus tard, c’est la tête froide qu’il a souhaité faire partager le coup de poignard qu’il a reçu de celui à qui il avait accordé sa confiance.

 

Ce n’est pas probable lorsqu’on dresse, 3 ans plus tard (2015), le contour tourmenté et pour le moins egocentrique des basses manœuvres, des magouilles politiques orchestrées dans la Loire et Saint-Etienne en particulier, par Monsieur Gilles Artigues.

 

Mais que dit exactement Monsieur Michel Thiollière ?

 

« Les stéphanois ont bien compris que Gilles Artigues avait choisi de privilégier sa carrière à l’intérêt général. Il a choisi son intérêt personnel face à ce que je pensais être l’intérêt de la ville. Je lui avais donné ma confiance. Il l’a trahie…Il n’a pas respecté le pacte scellé au moment de l’élection avec ses électeurs, c’est plus grave. Selon moi la politique, c’est se mettre au service des autres et de son territoire. Il faut s’oublier derrière la cause qu’on sert. Gilles Artigues fait le contraire. »

Michel Thiollière

 

Alors je pose cette question simple : Si Monsieur Gilles Artigues est le Judas que Monsieur Michel Thiollière prétend, quel individu sain d’esprit pourrait accorder sa confiance à Monsieur Artigues lors des prochaines élections départementales ?

Quel catholique sincère dans ses croyances pourrait donner sa voix au n°13 de la cène, celui qui a quitté la pièce ?

 

Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article


Vous devez etre identifie pour pouvoir poster un commentaire
Nom d'utilisateur :
(email pour les auteurs)
Mot de passe :
Mot de passe oublie