site
Image de profil de Administrateur
ADMINISTRATEUR Administrateur
Ne le : 14/08/1955

ELECTEUR, TU AS LE DROIT DE SAVOIR.

Derniere edition le : 09/02/2015

 

 

 

 

A l’approche des élections 

  départementales (ex élections

  cantonales) prévues les 22 et 29

  mars 2015, beaucoup d’électeurs

  perdent leur latin quand il s’agit de

  comprendre les candidatures qui

  sont proposées à leur suffrage.

 

 

Cet article n’a aucune prétention si ce n’est de rappeler des choses simples, utiles, avant de glisser un bulletin dans l’urne.

 

Est-on en démocratie ?

 

En France, au fur et à mesure que TOUT se durcit, se transforme, le peuple continue de parler de démocratie et des valeurs de la République dont il est si fier. Pour en être convaincu, il suffit de se rappeler les évènements du 11 janvier, qu’ils aient été ou non montés de toute pièce par nos dirigeants. Mais est-on encore en démocratie ?

 

Les codes électoraux excluent « la proportionnelle ». L’expression du peuple n’est pas respectée (y compris le vote blanc pourtant tellement important). C’est anti démocratique.

 

Les élus suivent les consignes de leurs partis et non la volonté des électeurs. C’est anti démocratique.

 

Le cumul des mandats phagocyte (absorbe, rend inexistant) la représentativité populaire. C’est anti démocratique.

 

La liberté d’expression, sous de faux semblants, est muselée autant que faire se peut. C’est anti démocratique.

 

Les alliances politiques sont la seule préoccupation des élus pour assurer leur carrière. C’est anti démocratique.

 

Les média sont systématiquement à la solde des pouvoirs en place ; ils manipulent le peuple au gré des instructions (ordres) qui leur sont donnés. C’est anti démocratique.

…….

Au final, la souveraineté de la France est abandonnée à l’Union, Européenne, c’est-à-dire à des guignols qui n’ont jamais été élus par les peuples. C’est anti-démocratique.

 

Pourquoi as-tu l’impression que rien ne change ?

 

Les candidats qui seront (sont) présentés au suffrage populaire à l’occasion des élections départementales doivent être investis par les états-majors des partis dont ils veulent revendiquer l’appartenance, pour augmenter leurs chances d’être élus et donc de rentrer ENFIN dans le « panier de crabes » politique.

 

Les commissions d’investitures des partis politiques ont quelquefois fait des promesses à des candidats potentiels depuis plusieurs années. Ces candidats inconnus sont « programmés » et débarquent dans le « jeu » sans que l’électeur ne sache pourquoi.

 

Plus clairement, seuls les candidats autorisés par « le système » peuvent se présenter. Les autres, tout aussi, ou plus, compétents, sont filtrés et virés.

 

« Le système politique », de tout bord, reconduit systématiquement les candidats sortants. Peu importe qu’ils aient eu des démêlés avec la justice ou qu’ils aient perdu d’autres élections ; peu importe qu’ils soient mal aimés ou dangereux, ils sont reconduits automatiquement. Il s’agit de cooptation, d’héritiers…du pouvoir en place. Dans le panier de crabes, tout le monde se protège de peur qu’un exclu deviennent un ennemi agressif et que, à terme, il ait la peau de ceux qui ont contribué à sa mise à l’écart. C’est de l’autoprotection.

 

Toutes ces négociations échappent aux électeurs. Elles sont conduites dans la partie cachée des états-majors. Elles sont occultes et se passent dans les couloirs des partis politiques. C’est anti démocratique.

 

Les arrangements terminés, on demande aux électeurs de voter UTILE donc de voter pour « le système », pour que ce système perdure. C’est de l’enfumage. Pis, l’électeur est pris pour un idiot à la puissance « X ». Et pourtant ça marche. C’est anti démocratique.

 

En réaction à ces escroqueries intellectuelles, des candidats, plus courageux (ou kamikazes) que les autres, décident de rompre avec les magouilles électorales ou de se mettre en congé des partis pour défendre leur propre philosophie, pour se rapprocher du peuple, des électeurs. C’est ça la démocratie.

 

Dans la Loire, il en est ainsi de (entre autres) :

 

-  Mickaël PETIT et Pierre GUILLOT (UDI -Parti radical) – Canton 19 Saint-Etienne 6 (quartiers Sud/Sud Est de Saint-Etienne)

 

 

 

-  Jean BAGELLI et Giselle ROURE – Canton 15 Saint-Etienne 2 (le Chambon-Feugerolles, la Ricamarie et les quartiers Sud de Saint-Etienne)

 

 

- Jean Luc GRANGER (UDI) – Canton 10 Rive de Gier (Chateauneuf, Dargoire, Farnay, La Grand-Croix, Lorette, Genilac, Rive de Gier, Saint-Joseph, Saint Martin la Plaine, Saint-Paul en Jarez, Tartaras)

 

 
 

Puis, en cours de construction de listes (non arrêtées) :

 

-  Christophe BORY – Canton 6 Firminy (Caloire, Firminy, Fraisses, Saint Paul en Cornillon, Unieux)

 

-  Madame Annie CLEMENT (indépendante) – Canton 16 Saint-Etienne 3 (Roche la Moliere, Saint-Genest Lerpt, Saint Victor/Loire, une partie de Saint-Etienne)

 

-   Pascal BESSON (indépendant) – Canton 21 Sorbiers (Cellieu, Chagnon,, l’Etrat, Fontanès, la Fouillouse, Marcenod, Saint Christo en Jarez, Saint-Héand, Saint Romain en Jarez, Sorbiers, la Talaudière, la Tour en Jarez, Valfleury)

 

-  Jean-François VIAL et Dominique FESTE (UDI) – Canton 11 Roanne 1 (Mably et une partie de Roanne)

 

Pour sortir (s’affranchir) de la mainmise des organisations politiques, de ce fameux système extrêmement efficace pour enfumer l’électeur, chacun de nous a la possibilité d’accorder sa confiance à un candidat méritant mais peu connu (par la force des choses) ou de voter blanc (voter blanc veut dire refuser l’ensemble des candidats proposés au motif qu’aucun de ces candidats ne correspond à ses propres attentes).

 

Personnellement, en l’état des candidatures, je considère que Monsieur Gilles ARTIGUES, le candidat UPL sur le canton 16 (Roche la Molière, Saint-Genest-Lerpt, Saint-Etienne), est à des années lumières de mes attentes, je voterai blanc.

 

A chacun d’exprimer son choix en fonction de son libre arbitre ; le mien est déjà fait.

 

POUR QUE VIVE LA VRAIE DEMOCRATIE.

 

Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article


Vous devez etre identifie pour pouvoir poster un commentaire
Nom d'utilisateur :
(email pour les auteurs)
Mot de passe :
Mot de passe oublie