site
Image de profil de Administrateur
ADMINISTRATEUR Administrateur
Ne le : 14/08/1955

COMITE ALAIN JUPPE DANS LA LOIRE

Derniere edition le : 20/03/2016

                                             Vous avez dit FUN?
 

Alors que Le maire de Bordeaux s'essaye à un jeu à boire, le "beer-pong", avec des jeunes militants dans un bar parisien; alors que le candidat à la prochaine primaire de droite danse la gigue ou la bourrée bordelaise ou encore la danse des ours dans une maison de retraite, avec des pensionnaires de « la classe 65 », son comité de soutien ligérien, conduit et animé par Lionel Saugues, organise des apéro-brunches.

 

De toute évidence, si les soutiens à Monsieur Alain Juppé dans la Loire, qu’ils soient sincères (espèce en voie de disparition) ou dictés par un intérêt politique (fort probablement), sont supposés épouser le discours de leur tête de file, ils n’ont pas le même esprit débridé que leur leader.

 

                           Projet d'une mosquée somptueuse à Bordeaux
 

Tandis que « Ali Juppé » - comme l’appellent certains esprits chagrins au prétexte qu’il prône l’amour avec toutes les communautés, qu’il favorise étonnamment la construction d’une gigantesque mosquée au sein laiteux de sa baronnie - multiplie les tentatives y compris les plus maladroites pour faire oublier ses 70 printemps, son comité de soutien dans la Loire affiche des « gueules d’enterrement ».

 

                 Photo prise et publiée en noir&blanc par le comité 42 lui-même
 

Alors que le grand outsider charismatique du bordelais s’affichent avec de joyeux drilles pour se la jouer fun, les premiers soldats ligériens, Lionel Saugues en tête, se la font en mode « de profundis» mais, malheureusement, en oubliant « morpionibus » au passage. C’est dommage, l’ensemble aurait pu être rigolo. En tout cas plus rigolo qu’il n’y parait car, en l’état, les apéro-brunches du 42 donnent l’envie de mettre ses jambes à son cou pour aller déposer un gai bouquet de fleurs sur la tombe de Théophile Gautier, auteur émérite de cette paillardise (eh oui, le célèbre Théophile Gautier est l'auteur du texte  "de profundis, morpionibus"; n'en déplaise aux puriste du romantisme ou aux inconditionnels du capitaine Fracasse).

 

Hors ce triste constat de dissonance entre la voix de la tête et celle des petits soldats, il convient de souligner que grand nombre de stéphanois s’étonne du temps que passe Monsieur Lionel Saugues à essayer de dynamiser son comité – Juppé (réunions, démarchage téléphonique ou physique…).

 

Car, faut-il le rappeler, Lionel Saugues est élu à la municipalité de Saint-Etienne, avec mandat d’adjoint chargé au développement commercial et économique de la cité. Que, à ce titre, il perçoit +/- 2 500 euros d’indemnité. Que, à ce jour, l’efficacité de son action communale n’impressionne personne…

 

Et, faut-il rajouter aussi ce que Monsieur Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, disait en 2014 au lendemain de son élection : « si je ne baisse pas les indemnités des élus, à l’image d’autres communes ligériennes, c’est pour m’assurer un engagement à 100% de mes adjoints et conseillers municipaux délégués » ?

 

Bon, eh ben on va dire comme ça ; ça coûte moins que de payer des impôts pour soutenir le comité Alain Juppé 42 en vue des prochaines primaires UMP !

 

Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article


Vous devez etre identifie pour pouvoir poster un commentaire
Nom d'utilisateur :
(email pour les auteurs)
Mot de passe :
Mot de passe oublie