site
Image de profil de Administrateur
ADMINISTRATEUR Administrateur
Ne le : 14/08/1955

A VAINCRE SANS PERIL, ON TRIOMPHE SANS GLOIRE !

Derniere edition le : 30/11/2014

 

Pour s’en convaincre, il suffit de regarder les résultats de cette élection pour la présidence de l’UMP.

 

Appelés à voter : 268 000 militants à jour de leur cotisation au 30 juin2014 (en juin 2014 (jour non précisé), 170 000 militants étaient annoncés par la presse. En 30 jours, au plus, ce nombre aurait donc progressé de 58% environ. Mais on ne va pas chicaner pour un écart de près de 100 000 militants).

 

Exprimés : 58% des inscrits soit 155 440 votants (là, la représentativité des inscrits de la dernière heure serait de 66%. C’est déjà plus ennuyeux)

 

Score de Sarkozy : 64.5% des votes soit 100 258 voix, soit encore 37.5% seulement des militants inscrits (parce qu’à jour de leur cotisation).

 

Conclusions :

 

1-      1 militant sur 3 seulement (y compris les militants de très fraiche date) se reconnait dans Sarkozy. Un terrible désaveu pour un ancien Président, il faut bien l’avouer.

2-      Pour ceux qui se contentent du résultat avec les votants, il est incroyable de voir que Sarkozy a perdu 20 points en 10 ans (chute qui le fait passer de 85% en 2004 à 64% en 2014).

3-      Alors que le vote pouvait être effectué de chez soi, en pyjama (tout le monde possède aujourd’hui un ordi chez soi, même les plus âgés c’est-à-dire l’électorat privilégié de Sarkozy) 58% seulement des militants ont participé à ce vote.

 

C’est invraisemblable ! Il n’y avait pas à se déplacer pour voter et pourtant seulement 58% de gens qui paient pour soutenir l’UMP se sont exprimés.

 

Car il ne faut surtout pas oublier qu’il ne s’agissait pas, pour cette élection, des électeurs français mais bien d’individus qui paient pour leur parti c’est à dire des farouches, des inconditionnels…des militants (en principe).

 

Alors qui sont les autres, ceux qui n’ont même pas daigné prendre 5 petites minutes de leur temps pour participer à la vie de leur parti ??????

Des je-m’en-foutistes qui sont encartés pour se donner bonne conscience ou paraitre dans certaines circonstances? Des Juppéistes ou des Fillonistes qui ne se reconnaissaient pas dans les 3 candidats en lice ? A moins que ce curieux vote ne soit que la résultante des fameux 100 000 nouveaux militants presque sortis d’un chapeau en juin 2014? En tout cas on ne peut pas avancer qu’il s’agit d’un burn-out politique puisque les abstentionnistes sont supposés accros au parti qu’ils financent, des geeks de la politique (même s’ils ne savent pas pourquoi….ce qui est souvent le cas).

 

En tout état de cause, Sarkozy a été élu président de l’UMP. Rien d’extraordinaire en soi, l’inverse était impensable. Il passe ainsi du statut de Président de la République Française à celui de chef de parti. Oups ! De plus, il le fait avec une contre-performance remarquée.

 

C’est ce qu’on peut appeler UN JOLI COUP DE PIED AU CUL, non ?

 

Cet article ne devrait pas avoir sa place sur AGORA 42. On verra cependant, dans une prochaine chronique, que ce résultat doit avoir des incidences sur la vie politique ligérienne.

Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article


Vous devez etre identifie pour pouvoir poster un commentaire
Nom d'utilisateur :
(email pour les auteurs)
Mot de passe :
Mot de passe oublie