site
Image de profil de Administrateur
ADMINISTRATEUR Administrateur
Ne le : 14/08/1955

3 ECLIPSES EN 9 JOURS

Derniere edition le : 01/04/2015

 
 

Eclipse 1

 

Le 20 mars 2015, une éclipse solaire est passée presque inaperçue au commun des mortels ligériens. Elle a engendré une marée exceptionnelle de coefficient 118 ou119 sur une échelle de 120. Mais il fallait être dans la baie du fabuleux Mont Saint Michel pour s’en rendre compte et en jouir. Un phénomène naturel peu fréquent qui ne laissera pas de trace dans les mémoires.

 

Eclipse 2

 

Inversement, 2 jours plus tard, tandis que la 1ere éclipse n’avait rien changé dans notre ciel, sur terre il allait en être autrement. Les élections départementales, visant à désigner les nouveaux représentants des 21 cantons ligériens amorçaient un changement qui, lui, laisserait des traces dans le monde politique local et donc dans la vie de notre beau département.

 

Dans la Loire comme ailleurs, les grands marabouts de la politique nous avaient pourtant promis que cette élection serait « pour rien ». Tellement pour rien que les états-majors locaux avaient pressenti la superbe occasion de favoriser la candidature de « celles et ceux » à qui ils avaient promis, quelquefois depuis longtemps, une juste récompense électorale pour services rendus.

 

Loupé !

 

Avec un score de plus de 30%, le front national est devenu le 1er parti politique à l’issue du 1er tour de ces élections.

 

Dans la foulée, Monsieur Gaël Perdriau, Maire UMP de Saint-Etienne perdait

3 adjoints – Mesdames Siham Labich (14e), Pascale Lacour (20e) et monsieur Samy Kefi-Jerome (13e), ainsi qu’un conseiller délégué – Monsieur Robert Karulak- . Un superbe score 1 an seulement après les élections départementales !!!

 

En marge de la droite, les candidats UDI, laissés sur le banc de touche par les grands ordonnateurs de ces élections, et les candidats indépendants réalisaient des scores insignifiants, prouvant ainsi, encore une fois, que les électeurs préféraient « tailler dans le gras » en se dirigeant vers le FN plutôt que de passer par des solutions alternatives. Certainement à cause de cette grande lassitude de la politique à laquelle peu sont ceux qui lui accordent un résidu de confiance.

 

A noter que l’UDI et ses nombreuses composantes inutiles, toujours aussi timorées, ont, tout au plus, fait des tentatives de candidatures, à la dernière minute donc sans organisation et travail préparatoire. La sanction a été sans appel.

 

La gauche « bisounours » quant à elle n’avait qu’un seul objectif : sauver les meubles.

Desservie par une politique gouvernementale catastrophique et par la confusion, largement entretenue par les partis adverses, entre élections locales et élections de portée nationale, cette gauche réduite dans la Loire à la portion congrue est restée en lice quand elle avait en face d’elle « des opposants de faible envergure ».

 

Eclipse 3

 

Le 29 mars 2015 fera date dans la Loire. L’éclipse politique est assortie d’une marée de très forte amplitude ce qui devrait engendrer un bouleversement durable de notre paysage politique à condition que …. !

 

Sans conteste, le 1er parti ligérien "virtuel" est le parti de l’abstention + bulletins nuls et blancs. Il arrive très largement en tête de la somme des voix exprimées en faveur des partis en présence.

 

Les ligériens n’ont jamais démontré leur rejet des politiques de manière aussi criante.

 

Le front National n’a rien gagné à l’issue du 2eme tour des départementales 42 mais, contrairement aux élections municipales de 2014, il a peu ou prou conservé ses électeurs lesquels, n'expriment plus des votes contestataires mais des votes d'adhésions ou de sympathisants. De fait, son enracinement, dans la Loire comme sur l’ensemble du territoire, est incontestable. Dans notre département, il reste le premier parti politique républicain et n’a aucun élu. Règles électorales obligent.

 

La droite et la gauche dans le sens large, étaient représentées par une kyrielle de « sous partis ». Certainement un stratagème pour embrouiller l’électeur ou ratisser large ou encore, ce qui serait très grave et pourtant fort probable, le refus des candidats de s’identifier aux partis catastrophes - UMP - UDI- PS pour optimiser leurs chances. En tout cas, contrairement à ce qui a été annoncé avec tambours et trompettes, on peut chercher l’union de la droite ou celle de la gauche jusqu’à la saint glinglin, on n’est pas près de les trouver

 

Il suffit, pour s’en convaincre, de regarder l’étiquette sous laquelle se sont présentés les candidats favorables à « la droite et au centre » et ceux de sensibilité de gauche :

 

Droite : Divers droite – Union de la Droite – UMP – UDI. Et que l’on ne dise pas que ces partis plus leurs ramifications internes - notamment dans le groupe « divers Droite » - se regroupent sous la bannière de l’UPL, c’est bidon.

 

Gauche : Divers Gauche – PS – Front de Gauche – Union de la Gauche – EELV – PC – Extrême Gauche. Que l’on ne nous fasse pas avaler que l’Union de la Gauche existe, c’est bidon.

 

Un joyeux bourbier dans lequel l’électeur devait avoir toutes les peines du monde à comprendre l’incompréhensible ; et lorsque les uns et les autres (des faux-culs) prônent « L’UNION », accordez-moi qu’il y a de quoi rigoler jusqu’à la suffocation.

 

Au final

 

Au final, la nouvelle Assemblée départementale (ex Conseil Général 42) se compose comme suit :

 

42 conseillers départementaux dont

 

Divers Droite = 20 élus - UMP = 2 - Union de la Droite = 6 - UDI = 0

PS= 6 élus – Union de la gauche = 4 – Divers Gauche = 2 – Front de Gauche = 2

 

Pour les partis conventionnels il n’y a sincèrement  pas de quoi pavoiser

 

Dans un très prochain article : QUELLES CONSEQUENCES POUR LA VIE POLITIQUE LIGERIENNE ? UN EXAMEN SANS CONCESSION !

 

Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article


Vous devez etre identifie pour pouvoir poster un commentaire
Nom d'utilisateur :
(email pour les auteurs)
Mot de passe :
Mot de passe oublie